mercredi 22 octobre 2008

Damné du salut



Mes enfants bonjour.

Oui je sais, encore de la littérature. Vous me direz "à quand des chroniques sur le PSG que l’on puisse se reposer les méninges ?". Je vous répondrai que la patience est une vertu, bande de galapiats. Aujourd’hui nous partons dans les pays scandinaves, la Norvège pour être plus précis. Ce polar a pour cadre l’Armée du Salut, avec donc le meurtre d’un de ses officiers à la place d’un autre (les deux officiers étant jumeaux, la méprise est donc plausible) avec en toile de fond des luttes de succession à la tête de cette noble institution et des flashbacks sur la guerre en ex-Yougoslavie. Bon évidemment, ce roman, intitulé « le Sauveur » est l’avant dernier bouquin de Jø Nesbø. Je précise parce que le héros récurrent, l’inspecteur principal Harry Hole, est dans un état assez pitoyable (alcoolisme notamment) qui trouve son origine dans les romans précédents. Et j’aurai pu parler du premier et faire une chronologie. Mais non parce que des 7 bouquins, celui-ci est le plus perturbant, et m’a procuré un malaise assez similaire à celui que j’ai pu ressentir à la fin du film de C. Eastwood, « Mystic River ». Malaise car les révélations et la fin du bouquin est amorale (enfin pour moi, tout est relatif), et surtout assez lourde. Et puis c'est sans doute démago, mais on se rend compte que même dans des institutions avec un engagement aussi noble, l'ombre de l'argent et du carriérisme plane sournoisement. L’autre avantage de ce roman, c’est qu’il est un peu moins brouillon dans la progression de l’enquête que les autres. Mais je ne peux quand même que vous conseiller cet auteur, découvert au hasard de mes pérégrinations à la Fnac. D’ailleurs j’attends avec impatience la traduction de son dernier opus, qui pour l’instant n’est disponible qu’en anglais....

Bonne lecture !

2 commentaires:

Dr Mel a dit…

En ce qui me concerne, les chroniques du PSG je les attend pas forcement avec impatience...mais bon, ce n'est peut etre pas l'avis de la majorité de ton lectorat...sinon, tu donnes envie d'aller voir ce livre rien que pour ces fameuses révélations de la fin...

Princesse a dit…

des révélations que meme toi tu trouves amorales, une fin qui t'as mis toi mal à l'aise ... hummm, ca intrique tout ca ...